Venice Beach Baby ;)

Quand mon job m’envoie à Los Angeles pour une série de meetings, je pense que j’ai beaucoup de chance de pouvoir mêler business et plaisir.

Je boude les hôtels. Je m’invite chez mon amie Jamie. Dans cette mégapole aux allures de cartes postales, palmiers sur ciel bleu, elle habite une petite maison nichée dans la verdure. Jamie a pour hobby la photo et ne me lâche pas tant que je n’ai pas posé pour elle. Je n’aime pas trop ça. Face à un objectif je deviens timide. Photos à suivre…

Los Angeles étonne, déroute, séduit ou déplait par son atmosphère décalée et ses extrêmes. Pour moi c’est toujours le coup de cœur.

Libérée des salles de réunion réfrigérées à l’air conditionné qui me glace jusqu’aux os, je fonce vers Venice et sa plage. Venice baby !

Je commence toujours par un tour sur Abbot Kinney Blvd. Plus d’un kilomètre de boutiques, restaurants (choisir Vegan est tendance), galeries d’art.

Architecture moderne, bungalows de bois construits dans les années 60, peintures murales. Le style «  boho » de Venice demeure, en un peu plus chic et beaucoup plus cher. Si j’habitais ici, je me verrais très bien dans une robe légère de chez « Principessa» et une paire de bottes » Fiorentini+Baker ». Mais à Paris on me prendrait vraiment pour une excentrique !

Ce que j’aime à L.A, c’est l’acceptation de l’expression individuelle, la possibilité d’ignorer le conventionnel, sans être jugé.

Evidemment je descends sur la plage et sa promenade. Venice Beach et son folklore. Un peu le piège à touristes, mais j’en suis une dans le fond ! On peut tout y faire : vélo, skate, rollers, tatouage, piercing. On peut tout acheter : Marijuana (légale en Californie), bâtons d’encens au kilo, teeshirt en coton « bio » de chez « bio », lunettes de soleil Ray Ban à prix cassé (certainement fabriquées en Chine), bracelets dont les pierres magiques guérissent tous les maux …il suffit d’y croire ! Tout ça et plus encore sur fond de R&R et autres musiques ethniques. Culture choc !

Mais ce que j’aime par dessus tout, c’est marcher sur la plage à l’heure de la « Magic Hour », celle du coucher de soleil. Les mouettes, le bruit de l’océan et le soleil qui descend doucement dans une lumière sublime faite de violet, de rouge, d’orange flamboyants. Une autre carte postale imprimée sur ma rétine avant de reprendre l’avion pour Paris.

Å bientôt Venice …I LOVE YOU BABY…

LA
Å bientôt Venice …I LOVE YOU BABY… 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s